The Tragically Hip

The Tragically Hip

Dernier album

Albums indispensables

Playlists de l’artiste

Compilations

À propos de : The Tragically Hip

L’œuvre de The Tragically Hip est si ancrée dans l’identité canadienne qu’elle pourrait servir de test de citoyenneté. Pour les gens au nord du 45e parallèle, The Hip, comme on l’appelle familièrement, est plus qu’un groupe, c’est une partie de l’inconscient collectif. Ses chansons célèbrent des villes ontariennes (« Bobcaygeon »), l’auteur des Deux solitudes (« Courage (For Hugh MacLennan) »), l’horizon infini des Prairies (« Wheat Kings ») ou un joueur des Maple Leafs (« Fifty-Mission Cap »). Pas étonnant que l’ultime concert de la formation, donné dans sa ville natale de Kingston, ait été baptisé A National Celebration. Le 20 août 2016, près de 12 millions de personnes au pays regardent en direct le chanteur Gord Downie et ses amis du secondaire (le bassiste Gord Sinclair, les guitaristes Rob Baker et Paul Langlois, le batteur Johnny Fay) faire leurs adieux à la scène. L’histoire d’amour entre The Tragically Hip et son public remonte au premier album, Up To Here (1989). Avec son mélange de blues, d’alternatif, de folk et de bon vieux rock et une poésie sensible, parfois décalée, portée par la voix sauvage et passionnée de Downie, le groupe enfile les succès nationaux : de son grand classique Fully Completely (1992) au touchant Man Machine Poem (2016), sorti alors qu’on apprend que Downie est atteint d’un cancer du cerveau, la flamme ne vacille jamais. Depuis la mort du chanteur en 2017, on pourrait même dire qu’elle brille plus fort.

ORIGINE
Kingston, Ontario, Canada
FORMATION
1983
GENRE
Rock
Choisissez un pays ou une région

Afrique, Moyen‑Orient et Inde

Asie‑Pacifique

Europe

Amérique latine et Caraïbes

États‑Unis et Canada