8 Morceaux, 35 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Peu de temps après l’apogée du mouvement hippie, Grateful Dead entre dans la décennie 70 en s’éloignant du psychédélisme de ses débuts. Du classique « Uncle John’s Band » à l’enjoué « Casey Jones », ces titres plus folk et roots rock établissent les fondations de l’americana dans sa version la plus bucolique et raffinée, menés par les guitares bluegrass et le pedal steel de Jerry Garcia. Troquant ses improvisations foisonnantes au profit d’harmonies vocales élaborées à la CSNY, le groupe compose des morceaux qui reflètent l’assombrissement de l’époque, tout en portant l’espoir d’une génération.

NOTES DES ÉDITEURS

Peu de temps après l’apogée du mouvement hippie, Grateful Dead entre dans la décennie 70 en s’éloignant du psychédélisme de ses débuts. Du classique « Uncle John’s Band » à l’enjoué « Casey Jones », ces titres plus folk et roots rock établissent les fondations de l’americana dans sa version la plus bucolique et raffinée, menés par les guitares bluegrass et le pedal steel de Jerry Garcia. Troquant ses improvisations foisonnantes au profit d’harmonies vocales élaborées à la CSNY, le groupe compose des morceaux qui reflètent l’assombrissement de l’époque, tout en portant l’espoir d’une génération.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Grateful Dead

Vous aimerez peut-être aussi