12 Morceaux, 55 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Pendant qu’elle tournait dans Dancer in the Dark et composait la bande-son du film, Björk a eu envie d’écrire, en parallèle, un album intime, doux et délicat. Vespertine, tiré de bidouillages sur son ordinateur, met en avant des instruments dont le son ne serait pas dégradé par le téléchargement. Des paroles souvent chuchotées côtoient cordes, harpe, boîte à musique et clavicorde, sur des textes personnels traitant d’amour et de sexualité. Avec son ambiance mystérieuse et cinématographique, la sensuelle « Hidden Place » donne parfaitement le ton de ce quatrième opus.

NOTES DES ÉDITEURS

Pendant qu’elle tournait dans Dancer in the Dark et composait la bande-son du film, Björk a eu envie d’écrire, en parallèle, un album intime, doux et délicat. Vespertine, tiré de bidouillages sur son ordinateur, met en avant des instruments dont le son ne serait pas dégradé par le téléchargement. Des paroles souvent chuchotées côtoient cordes, harpe, boîte à musique et clavicorde, sur des textes personnels traitant d’amour et de sexualité. Avec son ambiance mystérieuse et cinématographique, la sensuelle « Hidden Place » donne parfaitement le ton de ce quatrième opus.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Björk