Notre avis Le pianiste et compositeur Luke Howard se dévoile dans Open Heart Story, à l’aide d’un piano des plus intimes, d’un ensemble à cordes et d’effets électroniques. Il évoque ainsi les cœurs brisés et le passage du temps, des souvenirs de l’enfance à la vieillesse. Avec ses cycles qui résonnent telles des cloches, « Bear Story I » évoque Arvo Pärt, tandis que « A Long Life » s’inspire de la délicatesse du baroque. Les cordes se mêlent aux synthétiseurs dans « Remembering My Childhood » et le déchirant « Hymn » est poignant, aussi bien dans sa version orchestrale qu’interprété au piano.

1
1:20
 
1:34
 
4:03
 
4
2:33
 
3:27
 
6
3:40
 
7
5:47
 
5:43
 
9
1:33
 
10
2:21
 
11
2:00
 
12
1:56
 
13
6:10
 
14
2:21
 
15
4:39
 
16
5:28
 
17
3:50
 

Vidéos

Plus de : Luke Howard

Recommandé sur