11 Morceaux, 31 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Une voix chaleureuse et rassurante, une poésie ancrée dans l’intime et le social, des mélodies introspectives, romantiques ou mélancoliques et des arrangements authentiques : l’album de folk ultime. À l’instar du gigantesque « Fire and Rain », Sweet Baby James lance la décennie 70 en créant une pierre angulaire du folk américain. L’auteur-compositeur-interprète se montre parfois plus blues, avec « Streamroller », ou même rock avec « Suite for 20 G ». Sur « Oh Baby, Don’t You Loose Your Lip on Me », il montre que l’humour sied parfaitement au genre.

NOTES DES ÉDITEURS

Une voix chaleureuse et rassurante, une poésie ancrée dans l’intime et le social, des mélodies introspectives, romantiques ou mélancoliques et des arrangements authentiques : l’album de folk ultime. À l’instar du gigantesque « Fire and Rain », Sweet Baby James lance la décennie 70 en créant une pierre angulaire du folk américain. L’auteur-compositeur-interprète se montre parfois plus blues, avec « Streamroller », ou même rock avec « Suite for 20 G ». Sur « Oh Baby, Don’t You Loose Your Lip on Me », il montre que l’humour sied parfaitement au genre.

TITRE DURÉE

Plus de titres par James Taylor

Vous aimerez peut-être aussi