17 Morceaux, 58 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

En 1966, la chanteuse Grace Slick se joint à Jefferson Airplane, apportant avec elle son immense voix et deux chansons : « Somebody to Love », écrite avec un ami guitariste, et « White Rabbit », une composition solo. Ces deux titres mènent Surrealistic Pillow à la tête des classements. Dans son envol propulsé par de l’acid rock et du folk psychédélique, le groupe de San Francisco est assisté par Jerry Garcia des Grateful Dead, le maître spirituel de la scène locale, pour guider des compositions aussi planantes qu’élaborées. Un témoignage du groupe et d’une scène à son apogée.

NOTES DES ÉDITEURS

En 1966, la chanteuse Grace Slick se joint à Jefferson Airplane, apportant avec elle son immense voix et deux chansons : « Somebody to Love », écrite avec un ami guitariste, et « White Rabbit », une composition solo. Ces deux titres mènent Surrealistic Pillow à la tête des classements. Dans son envol propulsé par de l’acid rock et du folk psychédélique, le groupe de San Francisco est assisté par Jerry Garcia des Grateful Dead, le maître spirituel de la scène locale, pour guider des compositions aussi planantes qu’élaborées. Un témoignage du groupe et d’une scène à son apogée.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Jefferson Airplane

Vous aimerez peut-être aussi