Notre avis Avec les premières notes de « Soft Offering (for the Oft Suffering) », Tim Baker, du groupe Hey Rosetta!, entonne un hymne au soleil levant sur un fond vibrant de synthétiseurs. Quelques instants plus tard, alors que la mélodie s’épanouit, déployant une percussion retentissante, des claviers, des cordes et des guitares résonnantes, le premier extrait de Second Sight brille d’un renouveau empreint d’optimisme. C’est cet esprit, présent dans l’intégralité du 4e album du septuor de Terre-Neuve, qui nous a séduit. Enregistré à Montréal en collaboration avec le producteur Marcus Paquin (Local Natives, Arcade Fire, The National), l’opus propose des chansons à l’énergie contagieuse et aux textes éloquents, comme en témoignent « Promise », « Kintsukuroi » et « Dream ». Second Sight, magnifique de son ouverture à sa conclusion, se termine sur une note sereine irrésistible avec « Trish’s Song ».

1
3:58
 
2
4:25
 
3
3:43
 
4
6:44
 
5
5:06
 
6
4:08
 
7
5:17
 
8
3:27
 
9
4:42
 
10
5:58
 
11
5:06
 
12
3:52
 

Plus de : Hey Rosetta!

Albums que vous aimerez peut-être aussi