24 Morceaux, 1 heure 47 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

La barre était haute pour cet album, qui succédait en 1987 au phénoménal Thriller. Très impliqué dans l’écriture de cet opus, Michael Jackson souhaitait que le titre « Bad » soit un duo entre lui et son rival de l’époque, Prince. Le Kid refuse mais aurait dit que la chanson serait un tube, avec ou sans lui. Bingo. Avec Bad, Michael Jackson a poussé la formule gagnante à son paroxysme : les tonalités rock explosent, l’atmosphère dance s’impose plus brute, plus synthétique. Un travail de maître, confirmé par la popularité de quasi tous les extraits, et qui sacre MJ comme le King de la pop.

NOTES DES ÉDITEURS

La barre était haute pour cet album, qui succédait en 1987 au phénoménal Thriller. Très impliqué dans l’écriture de cet opus, Michael Jackson souhaitait que le titre « Bad » soit un duo entre lui et son rival de l’époque, Prince. Le Kid refuse mais aurait dit que la chanson serait un tube, avec ou sans lui. Bingo. Avec Bad, Michael Jackson a poussé la formule gagnante à son paroxysme : les tonalités rock explosent, l’atmosphère dance s’impose plus brute, plus synthétique. Un travail de maître, confirmé par la popularité de quasi tous les extraits, et qui sacre MJ comme le King de la pop.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Michael Jackson

Vous aimerez peut-être aussi