12 Morceaux, 44 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Si son premier album n’était fait que de sa voix et de quelques mélodies acoustiques, cette fois, Iron & Wine s’est entouré d’un groupe, tout en gardant le côté intimiste qui fait son charme. Il nous chante doucement ses magnifiques textes à l’oreille, sur des notes de guitare ou de banjo délicatement égrenées. La magie opère, et ses titres nous enveloppent et nous réconfortent. L’équilibre entre mélancolie et gaieté est parfaitement incarné sur « Naked As We Came ».

NOTES DES ÉDITEURS

Si son premier album n’était fait que de sa voix et de quelques mélodies acoustiques, cette fois, Iron & Wine s’est entouré d’un groupe, tout en gardant le côté intimiste qui fait son charme. Il nous chante doucement ses magnifiques textes à l’oreille, sur des notes de guitare ou de banjo délicatement égrenées. La magie opère, et ses titres nous enveloppent et nous réconfortent. L’équilibre entre mélancolie et gaieté est parfaitement incarné sur « Naked As We Came ».

TITRE DURÉE

Plus de titres par Iron & Wine

Vous aimerez peut-être aussi