11 Morceaux, 41 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Avec la naissance de sa fille en 1980, l’homme au blouson noir s’est effacé au profit d’un Renaud, plus assagi. Un changement de style entamé sur Morgane de toi (1983), qui se poursuit ici, deux ans plus tard. Sur ce septième album, le chanteur évoque la nostalgie de l’enfance (« Mistral gagnant ») et condamne les paradis artificiels (« P’tite conne »). Mais, au-delà de ces standards, Renaud continue de déverser sa prose urgente sur des chansons souvent engagées qui, en 1985, feront grincer des dents l’Angleterre voisine (« Miss Maggie »). Un incontournable.

NOTES DES ÉDITEURS

Avec la naissance de sa fille en 1980, l’homme au blouson noir s’est effacé au profit d’un Renaud, plus assagi. Un changement de style entamé sur Morgane de toi (1983), qui se poursuit ici, deux ans plus tard. Sur ce septième album, le chanteur évoque la nostalgie de l’enfance (« Mistral gagnant ») et condamne les paradis artificiels (« P’tite conne »). Mais, au-delà de ces standards, Renaud continue de déverser sa prose urgente sur des chansons souvent engagées qui, en 1985, feront grincer des dents l’Angleterre voisine (« Miss Maggie »). Un incontournable.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Renaud

Vous aimerez peut-être aussi