20 Morceaux, 1 heure 8 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Le collectif de rappeurs convoque le spleen de l’adolescence dans un album aux allures de cadavre exquis dopé à l’auto-tune. Cinématographiques ou musicales, leurs influences convergent vers une même tonalité trash qui imprègne la plupart de leurs compositions. Le verbe se fait rude et les paroles acerbes, le tout porté un flow traînant et intransigeant. Samples pop et instrus mélodiques se joignent aux beats massifs et achèvent d’illustrer un univers personnel dominé par une rage toute juvénile tout en étant férocement poétique.

NOTES DES ÉDITEURS

Le collectif de rappeurs convoque le spleen de l’adolescence dans un album aux allures de cadavre exquis dopé à l’auto-tune. Cinématographiques ou musicales, leurs influences convergent vers une même tonalité trash qui imprègne la plupart de leurs compositions. Le verbe se fait rude et les paroles acerbes, le tout porté un flow traînant et intransigeant. Samples pop et instrus mélodiques se joignent aux beats massifs et achèvent d’illustrer un univers personnel dominé par une rage toute juvénile tout en étant férocement poétique.

TITRE DURÉE