17 Morceaux, 1 heure 10 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Cette machine à rapper que l’on appelle Gradur, ex-militaire, instaure la loi martiale dans le milieu du rap français. Son premier album, L’homme au bob, engage l’artillerie lourde sur des titres blindés alliant débauche d’énergie et musicalité travaillée. Un condensé explosif qui donne à ce premier opus une spontanéité électrique portée par la maîtrise d’un MC enflammé, accompagné par quelques grands noms du rap comme Lacrim (« La douille »), Alonzo (« J’donne ça »), Niro (« Militarizé ») ou même l’Américain Chief Keef (« Bang Bang »).

NOTES DES ÉDITEURS

Cette machine à rapper que l’on appelle Gradur, ex-militaire, instaure la loi martiale dans le milieu du rap français. Son premier album, L’homme au bob, engage l’artillerie lourde sur des titres blindés alliant débauche d’énergie et musicalité travaillée. Un condensé explosif qui donne à ce premier opus une spontanéité électrique portée par la maîtrise d’un MC enflammé, accompagné par quelques grands noms du rap comme Lacrim (« La douille »), Alonzo (« J’donne ça »), Niro (« Militarizé ») ou même l’Américain Chief Keef (« Bang Bang »).

TITRE DURÉE

Plus de titres par Gradur