12 Morceaux, 47 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Une petite bombe, ce Kala. D’une part, les sujets qu’il aborde : le commerce des armes, l’émigration, la violence, la difficulté d’être mère… Le tout sur des rythmes métissés, entêtants, mêlant l’électro à des sonorités du monde entier. Les tambours tamouls côtoient un beat de basse, l’univers bollywoodien teinte les rues grises londoniennes, le folk s’associe au hip-hop… Avec son flow assuré, M.I.A parvient à croiser la pop et la house, la musique grand public et celle plus confidentielle. Dans cette étonnante fusion, M.I.A l’équilibriste avance avec une assurance déconcertante.

NOTES DES ÉDITEURS

Une petite bombe, ce Kala. D’une part, les sujets qu’il aborde : le commerce des armes, l’émigration, la violence, la difficulté d’être mère… Le tout sur des rythmes métissés, entêtants, mêlant l’électro à des sonorités du monde entier. Les tambours tamouls côtoient un beat de basse, l’univers bollywoodien teinte les rues grises londoniennes, le folk s’associe au hip-hop… Avec son flow assuré, M.I.A parvient à croiser la pop et la house, la musique grand public et celle plus confidentielle. Dans cette étonnante fusion, M.I.A l’équilibriste avance avec une assurance déconcertante.

TITRE DURÉE

Plus de titres par M.I.A.

Vous aimerez peut-être aussi