Notre avis Introduit par José Luccioni, voix française d'Al Pacino, JVLIVS se déroule comme un film noir grandiose et mystérieux. Accompagné d’un court-métrage de 17 minutes, ce troisième album se présente comme la bande originale d’un Marseille hanté par le grand banditisme et les histoires de famille. Dans ce récit marqué par le décès de son père, SCH ajoute une part d’introspection à ses ego trips. Thème récurrent chez le rappeur, la recherche de filiation se déploie ici sur fond de rythmes trap puisés outre-Atlantique et de cordes méditerranéennes aux accents italiens.

1
1:47
 
2
4:00
 
3
3:38
 
4
2:51
 
5
1:11
 
6
4:49
 
7
4:03
 
8
3:46
 
9
4:34
 
10
5:09
 
11
5:17
 
12
3:31
 
13
0:40
 
14
3:02
 
15
3:48
 
16
3:09
 
17
6:41
 

Vidéos

Plus de : SCH

Recommandé sur