12 Morceaux, 39 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Dès les premières secondes de son album éponyme, Jungle montre un visage loin des artifices. Le succès de « The Heat » a submergé d’un rythme primal un public grandissant, fasciné par le mystérieux duo britannique. Le morceau se révèle une parfaite introduction au reste de l’album, regorgeant de paillettes funk qui tombent telle une ondée sur un Londres post-dubstep. Du subtil « Platoon » au dédale soul bariolé « Lucky I Got What I Want », le son de Jungle touche au plus profond et bat la mesure d’un tempo universel.

NOTES DES ÉDITEURS

Dès les premières secondes de son album éponyme, Jungle montre un visage loin des artifices. Le succès de « The Heat » a submergé d’un rythme primal un public grandissant, fasciné par le mystérieux duo britannique. Le morceau se révèle une parfaite introduction au reste de l’album, regorgeant de paillettes funk qui tombent telle une ondée sur un Londres post-dubstep. Du subtil « Platoon » au dédale soul bariolé « Lucky I Got What I Want », le son de Jungle touche au plus profond et bat la mesure d’un tempo universel.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Jungle

Vous aimerez peut-être aussi