14 Morceaux, 40 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Point d’orgue d’une discographie gargantuesque qui s’étend des années 50 aux années 2000, I Am What I Am sort en 1980 et comprend, comme beaucoup d’autres disques de l’Américain, des tubes country en clair-obscur comme « He Stopped Loving Her Today », mais aussi des éléments rythmiques du rockabilly, comme sur l’énergique et dansant « Bone Dry ». S’il se montre poignant sur « I’m Not Ready Yet » et « If Drinkin' Don't Kill Me (Her Memory Will) », sa voix gracieuse et délicate chante la joie de vivre tout en dressant un tableau brut et plein d’auto-dérision de ses addictions.

NOTES DES ÉDITEURS

Point d’orgue d’une discographie gargantuesque qui s’étend des années 50 aux années 2000, I Am What I Am sort en 1980 et comprend, comme beaucoup d’autres disques de l’Américain, des tubes country en clair-obscur comme « He Stopped Loving Her Today », mais aussi des éléments rythmiques du rockabilly, comme sur l’énergique et dansant « Bone Dry ». S’il se montre poignant sur « I’m Not Ready Yet » et « If Drinkin' Don't Kill Me (Her Memory Will) », sa voix gracieuse et délicate chante la joie de vivre tout en dressant un tableau brut et plein d’auto-dérision de ses addictions.

TITRE DURÉE

Plus de titres par George Jones

Vous aimerez peut-être aussi