Notre avis Quatre ans après avoir surpris le monde avec son habileté à saisir l’essence de l’ennui adolescent, Lorde revient avec un second album qui confirme son talent de documentariste pop. À des rythmiques parfois exaltées, la jeune femme oppose la mélancolie de thèmes touchant au passage à la vie adulte, sans jamais que les sujets universels que sont la rupture amoureuse ou l’hédonisme ne sombrent dans la banalité. Avec une incroyable justesse, elle aborde la complexité des sentiments et les mélodies s’égarent juste assez pour éviter l’écueil de la répétition ou le conformisme.