11 Morceaux, 27 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Avec ce premier album, Daniel Bevilacqua, de son vrai nom, s’impose comme une figure des années 60. Alors qu’il n’a que 20 ans, le jeune chanteur mêle rébellion naïve et candeur amoureuse sur fond d’arrangements orchestraux. Alternant entre les rythmes entêtants du single « Les Marionnettes » et la mélodie langoureuse du titre éponyme, « Aline », slow marquant de l’époque yéyé, il se classe parmi les plus grands interprètes pop et rock & roll de la chanson française.

NOTES DES ÉDITEURS

Avec ce premier album, Daniel Bevilacqua, de son vrai nom, s’impose comme une figure des années 60. Alors qu’il n’a que 20 ans, le jeune chanteur mêle rébellion naïve et candeur amoureuse sur fond d’arrangements orchestraux. Alternant entre les rythmes entêtants du single « Les Marionnettes » et la mélodie langoureuse du titre éponyme, « Aline », slow marquant de l’époque yéyé, il se classe parmi les plus grands interprètes pop et rock & roll de la chanson française.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Christophe