14 Morceaux, 1 heure 5 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Pour ce premier récital, le jeune ténor a choisi des airs d’opéras français romantiques, dont la plupart sont trop rarement entendus. Ambroise Thomas et Benjamin Godard côtoient ainsi Léo Delibes et Georges Bizet. Le chanteur célèbre la poésie de ce répertoire de sa voix chaude et aérienne, avec autant de lyrisme que d’intériorité. Le chant est percutant, la diction naturelle et l’orchestre, dirigé avec élégance par Pierre Bleuse, déploie de belles couleurs. La « Sérénade de Henri Smith » de Bizet et la « Berceuse de Jocelyn » de Benjamin Godard se révèlent envoûtantes.

NOTES DES ÉDITEURS

Pour ce premier récital, le jeune ténor a choisi des airs d’opéras français romantiques, dont la plupart sont trop rarement entendus. Ambroise Thomas et Benjamin Godard côtoient ainsi Léo Delibes et Georges Bizet. Le chanteur célèbre la poésie de ce répertoire de sa voix chaude et aérienne, avec autant de lyrisme que d’intériorité. Le chant est percutant, la diction naturelle et l’orchestre, dirigé avec élégance par Pierre Bleuse, déploie de belles couleurs. La « Sérénade de Henri Smith » de Bizet et la « Berceuse de Jocelyn » de Benjamin Godard se révèlent envoûtantes.

TITRE DURÉE