12 Morceaux, 44 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Le 1er album d’Agnes Obel, Philharmonics, sorti en 2010, est un recueil délicat et épuré de morceaux qui atteste de la formation classique et du goût pour la retenue de l’auteure, compositrice et interprète. Le 2e opus de l’artiste danoise, Aventine, poursuit cette plongée intime et captivante. L’album semble flotter en apesanteur et nous enveloppe d’un sentiment mélancolique, accompagné du piano d’Agnes Obel ou d’un orchestre de chambre. Des morceaux tels que « Fuel to Fire » et « The Curse » sont à la fois minimalistes et ensorcelants. Si les temps forts sont légion sur cet opus remarquable, on ne peut que succomber au charme de « Smoke & Mirrors ».

NOTES DES ÉDITEURS

Le 1er album d’Agnes Obel, Philharmonics, sorti en 2010, est un recueil délicat et épuré de morceaux qui atteste de la formation classique et du goût pour la retenue de l’auteure, compositrice et interprète. Le 2e opus de l’artiste danoise, Aventine, poursuit cette plongée intime et captivante. L’album semble flotter en apesanteur et nous enveloppe d’un sentiment mélancolique, accompagné du piano d’Agnes Obel ou d’un orchestre de chambre. Des morceaux tels que « Fuel to Fire » et « The Curse » sont à la fois minimalistes et ensorcelants. Si les temps forts sont légion sur cet opus remarquable, on ne peut que succomber au charme de « Smoke & Mirrors ».

TITRE DURÉE

Plus de titres par Agnes Obel

Vous aimerez peut-être aussi