12 Morceaux, 41 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Au détour du riff entêtant de « Do I Wanna Know? », Alex Turner, le frontman des Arctic Monkeys invective. À l’assurance narquoise, le refrain imparable installe l’ouverture déterminée de leur cinquième album. Avec AM, le groupe fait preuve d’une maîtrise de tous les instants. Les lignes de guitare de « Why’d You Only Call Me When You’re High? » ou « R U Mine? » questionnent et propagent cette nonchalance irrésistible qui fait leur marque de fabrique. Des collaborations stellaires telles que tels que Josh Homme ou Pete Thomas (batteur d’Elvis Costello) viennent couronner l’ensemble.

NOTES DES ÉDITEURS

Au détour du riff entêtant de « Do I Wanna Know? », Alex Turner, le frontman des Arctic Monkeys invective. À l’assurance narquoise, le refrain imparable installe l’ouverture déterminée de leur cinquième album. Avec AM, le groupe fait preuve d’une maîtrise de tous les instants. Les lignes de guitare de « Why’d You Only Call Me When You’re High? » ou « R U Mine? » questionnent et propagent cette nonchalance irrésistible qui fait leur marque de fabrique. Des collaborations stellaires telles que tels que Josh Homme ou Pete Thomas (batteur d’Elvis Costello) viennent couronner l’ensemble.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Arctic Monkeys

Vous aimerez peut-être aussi