24 Morceaux, 39 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Auréolé au bout de 20 ans de carrière d’une Victoire de la Musique et d’un certain succès commercial, Dominique A n’en continue pas moins son bonhomme de chemin comme si de rien n’était. Son style épuré et ses textes mélancoliques et intimistes sont au rendez-vous sur Éléor comme ils l’étaient sur L’Horizon (2006), l’un de ses albums les plus aboutis. Les arrangements sont simples – un trio guitare-basse-batterie parfois souligné d’une section de cordes – et les intentions pures chez cet orfèvre de la chanson française tissant sa discographie tel un artisan humble et passionné.

NOTES DES ÉDITEURS

Auréolé au bout de 20 ans de carrière d’une Victoire de la Musique et d’un certain succès commercial, Dominique A n’en continue pas moins son bonhomme de chemin comme si de rien n’était. Son style épuré et ses textes mélancoliques et intimistes sont au rendez-vous sur Éléor comme ils l’étaient sur L’Horizon (2006), l’un de ses albums les plus aboutis. Les arrangements sont simples – un trio guitare-basse-batterie parfois souligné d’une section de cordes – et les intentions pures chez cet orfèvre de la chanson française tissant sa discographie tel un artisan humble et passionné.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Dominique A

Vous aimerez peut-être aussi