10 Morceaux, 50 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Après cinq ans d’attente, Francis Cabrel signe un nouveau chef-d’œuvre, fruit d’une longue réflexion sur la vie et son héritage du Sud-Ouest. Il y dénonce la barbarie d’une tradition ancestrale sur « La Corrida » et porte l’estocade de son timbre de voix limpide sur un texte ciselé et tragique. S’ensuit une autre série de bijoux de chansons françaises, comme « Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai » ou « Octobre », ode nostalgique à l’automne et à ses couleurs chatoyantes. Un album éclatant, ancré dans son amour pour la nature.

NOTES DES ÉDITEURS

Après cinq ans d’attente, Francis Cabrel signe un nouveau chef-d’œuvre, fruit d’une longue réflexion sur la vie et son héritage du Sud-Ouest. Il y dénonce la barbarie d’une tradition ancestrale sur « La Corrida » et porte l’estocade de son timbre de voix limpide sur un texte ciselé et tragique. S’ensuit une autre série de bijoux de chansons françaises, comme « Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai » ou « Octobre », ode nostalgique à l’automne et à ses couleurs chatoyantes. Un album éclatant, ancré dans son amour pour la nature.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Francis Cabrel

Vous aimerez peut-être aussi