15 Morceaux, 45 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

En reprenant l’une des dernières œuvres écrites par Mozart, Pierre-Henri Dutron révise la partie complétée par le compositeur autrichien Franz Xaver Süßmayr et offre une réécriture exigeante et plus fidèle à l’originale. Comme une coda pour violon à la fin du tuba mirum, le Français étudie la partition avec rigueur et découvre des passages inexploités, dont il s’inspire pour combler les lacunes de la complétion précédente. En ayant recours à l’imagination, il livre une composition sensible dont il souligne l’émotion plutôt que la grandiloquence, sous la direction subtile de René Jacobs.

NOTES DES ÉDITEURS

En reprenant l’une des dernières œuvres écrites par Mozart, Pierre-Henri Dutron révise la partie complétée par le compositeur autrichien Franz Xaver Süßmayr et offre une réécriture exigeante et plus fidèle à l’originale. Comme une coda pour violon à la fin du tuba mirum, le Français étudie la partition avec rigueur et découvre des passages inexploités, dont il s’inspire pour combler les lacunes de la complétion précédente. En ayant recours à l’imagination, il livre une composition sensible dont il souligne l’émotion plutôt que la grandiloquence, sous la direction subtile de René Jacobs.

TITRE DURÉE

Plus de titres par René Jacobs