15 Chansons, 1 heure 4 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

« Mon inspiration pour cet album, c’était de sortir à Lisbonne et d’essayer de me faire des amis. Tout simplement! », raconte Madonna à Julie Adenuga d’Apple Music. « Le Portugal est un creuset de plusieurs cultures différentes. Il y a des gens du Brésil, de l’Angola, de l’Espagne… On peut se tenir sur un balcon et, soudainement, entendre une voix incroyable résonner sous le ciel étoilé. C’est tout à fait magique et inspirant. »
Avec 14 albums à son actif, on pourrait croire que de s’immerger dans une nouvelle culture dans le but d'alimenter sa créativité fait maintenant partie de sa routine, mais son récent déménagement à Lisbonne l’a emmené à travailler avec des sonorités encore plus diverses, et dans différentes langues. La pièce « Medellín », une de ses deux collaborations avec la vedette pop colombienne Maluma, en est un bon exemple. « J’avais entendu dire qu’il voulait travailler avec moi. [Mon producteur et moi] avons alors écouté sa musique plus sérieusement, en se demandant comment on pouvait faire quelque chose de légèrement différent qui soit tout de même dans la lignée de ce qu’il fait. »
Ce métissage artistique et culturel est ce qui rend Madame X si audacieux et contemporain. Mais Madonna ne se contente pas de constater ce qui se passe dans l'actualité; elle confronte, avec son habituelle imagerie excentrique, des thèmes sérieux (le contrôle des armes à feu, le narcissisme, l’âgisme, les scandales politiques). Le tout en fusionnant des rythmes pop à des touches deep house, disco et dancehall. Sur « God Control », un hymne spirituel qui se mue en un disco funk ironique sur fond de coups de feu, elle nous invite d’ailleurs à nous mobiliser : « This is your wake-up call », chante-t-elle (librement : « Il est temps de se réveiller ») Heureusement, sur « I Rise », elle trouve de l’espoir dans la persévérance.

NOTES DES ÉDITEURS

« Mon inspiration pour cet album, c’était de sortir à Lisbonne et d’essayer de me faire des amis. Tout simplement! », raconte Madonna à Julie Adenuga d’Apple Music. « Le Portugal est un creuset de plusieurs cultures différentes. Il y a des gens du Brésil, de l’Angola, de l’Espagne… On peut se tenir sur un balcon et, soudainement, entendre une voix incroyable résonner sous le ciel étoilé. C’est tout à fait magique et inspirant. »
Avec 14 albums à son actif, on pourrait croire que de s’immerger dans une nouvelle culture dans le but d'alimenter sa créativité fait maintenant partie de sa routine, mais son récent déménagement à Lisbonne l’a emmené à travailler avec des sonorités encore plus diverses, et dans différentes langues. La pièce « Medellín », une de ses deux collaborations avec la vedette pop colombienne Maluma, en est un bon exemple. « J’avais entendu dire qu’il voulait travailler avec moi. [Mon producteur et moi] avons alors écouté sa musique plus sérieusement, en se demandant comment on pouvait faire quelque chose de légèrement différent qui soit tout de même dans la lignée de ce qu’il fait. »
Ce métissage artistique et culturel est ce qui rend Madame X si audacieux et contemporain. Mais Madonna ne se contente pas de constater ce qui se passe dans l'actualité; elle confronte, avec son habituelle imagerie excentrique, des thèmes sérieux (le contrôle des armes à feu, le narcissisme, l’âgisme, les scandales politiques). Le tout en fusionnant des rythmes pop à des touches deep house, disco et dancehall. Sur « God Control », un hymne spirituel qui se mue en un disco funk ironique sur fond de coups de feu, elle nous invite d’ailleurs à nous mobiliser : « This is your wake-up call », chante-t-elle (librement : « Il est temps de se réveiller ») Heureusement, sur « I Rise », elle trouve de l’espoir dans la persévérance.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Madonna