14 Chansons, 44 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Pour ce jeune auteur-compositeur-interprète québécois, la maturité n’a visiblement rien à voir avec l’autodérision. Comme sur son premier album, Rites de passage, paru en 2016, son humour mordant teinte sa signature poétique et son franc-parler. C’est avec encore plus de vigueur qu’il prône ses convictions, défendant par exemple la langue française dans « Candy » ou dénonçant la peur de la différence dans « Freddie Mercury », chantée en collaboration avec Klô Pelgag.

NOTES DES ÉDITEURS

Pour ce jeune auteur-compositeur-interprète québécois, la maturité n’a visiblement rien à voir avec l’autodérision. Comme sur son premier album, Rites de passage, paru en 2016, son humour mordant teinte sa signature poétique et son franc-parler. C’est avec encore plus de vigueur qu’il prône ses convictions, défendant par exemple la langue française dans « Candy » ou dénonçant la peur de la différence dans « Freddie Mercury », chantée en collaboration avec Klô Pelgag.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Émile Bilodeau